Tour de lit : les maisons modulables en Nani Iro

Tour de lit

Le tour de lit, c’est ce qui m’a donné envie de commencer la couture. C’est ma première réalisation, à l’époque pour le lit d’Alice. D’autant qu’elle dormait dans un vieux lit en fer forgé chiné dans un vide grenier, et que sans barrière de tissu elle passait directement au travers. (L’article est visible en cliquant ici).

Abel a pris la suite et dort actuellement dedans, façon banquette (un côté pouvant se rabattre) accolé au lit parental (ce qui est très pratique pour un cododo sans danger!). Cela dit, dès que ce bel enfant dormira plus de 4h continue, il ira illico dans sa chambre où se trouve un lit plus moderne, acheté pour Alice lorsque le premier ne me paraissait plus assez sécurisant. Je n’avais pas pris le temps de confectionner un tour de lit, il lui en fallait un !

J’ai choisi de réaliser des coussins modulables, comme on en voit dans le commerce en forme de maisonnettes, permettant de changer la configuration au gré de ses envies. Elles sont souvent très colorées avec un mélange de tissu à motifs voire textures différents. Je trouve que c’est un exercice très délicat que d’assembler plus de 3 motifs ensemble pour avoir un rendu satisfaisant. N’ayant pas voulu m’y risquer, j’ai préféré garder une unicité avec l’utilisation d’un seul tissu pour l’ensemble des 6 maisons, mais pas n’importe lequel ! J’ai choisi un beau tissu double gaze Nani Iro qui, je trouve, associe classe et originalité ! Acheté sur MondaysMilk, une boutique en ligne hollandaise trouvée un peu au hasard, dont je suis très contente et que je recommande notamment pour les fans de tissus japonais.

Pour revenir à nos moutons, ou plutôt à nos maisons, j’ai donc choisi de les distinguer par leur toit, leurs fenêtres et leur porte. Je ne me suis pas simplifiée la tâche en associant couture, broderie et tricot ! Mais finalement j’en ai quand même vu le bout. Petit regret concernant les attaches de rubans rouges qui auraient méritées quelques centimètres supplémentaires. Je suis quand même contente du résultat, et je suis prête à passer ennnfin à un nouveau projet !

Tour de litTour de lit modulableTour de litTour de litTour de litTour de lit 3Tour de lit

On peut imaginer que cela lui plaît !

Gilet au tricot

DSC_4240

Après un premier débardeur au tricot, j’ai continué mon apprentissage avec ce petit gilet. Toujours au point mousse histoire de ne pas trop me compliquer la tâche encore. J’ai fait le modèle N°69 du magazine Idéal N° 14 hors série. Cependant avec une laine de qualité moyenne, et le style ultra basique du modèle, je n’étais pas super contente du rendu. J’ai donc ajouté un biais de tissu tout autour pour lui donner plus de tenue et j’ai fait un mini pompon pour cacher le bouton pression. Avec un biais liberty, ca aurait été le top mais ne sachant pas si c’est une fille ou un garçon, j’ai misé sur la neutralité ! Cela a été l’occasion aussi de m’entraîner à poser des biais en angle ce dont je n’ai pas l’habitude. Il y a un tuto très clair sur ce blog. Sinon, je n’ai pas rencontré de difficulté majeur, en même temps je pense bien qu’il n’y a pas plus simple en tricot !

DSC_4241DSC_4246DSC_4245

DSC_4242

Petit tricot pour Grande nouvelle

DSC_3728Me voilà lancée dans une nouvelle activité, qui n’arrive pas tout à fait par hasard. Ce premier petit tricot, parsemé d’imperfections de débutante ne peut pas faire l’objet d’un cadeau. Cela tombe bien, ce n’était pas prévu pour ! J’ai réalisé ce débardeur de printemps pour moi, ou plutôt pour le baby qui doit naître en avril. Je me suis mise à la couture quand j’étais enceinte d’Alice, cette fois c’est le tricot. Je crois que l’état de grossesse me rend créative !

Cet ouvrage devrait être le premier d’une longue série. C’est tellement plaisant de pouvoir être « actif », fabriquer quelque chose, tout en étant affalée dans son canapé, au coin du feu.

J’ai fait le modèle 64 du magazine Ideal N°14 hors série. Les boutons sont de la boutique petit pan. Pour la laine c’est une pelote qu’il me restait (utilisée initialement pour faire des pompons). D’ailleurs je n’en n’ai pas eu assez et j’ai dû compléter avec une autre un peu différente. Mais bon on fera comme si on ne voyait rien pour cette fois !

DSC_3725DSC_3723

Merci maman pour ces cours particuliers 😉