Petit haut trop top 2

Trop top noir

Je vous montrais il y a quelques temps mon premier petit haut trop top d’Ivanne.S. J’en avais fait un deuxième dans la foulée en utilisant la même version du patron. Quelques photos plus tard, je trouve enfin le temps de vous le montrer ! J’ai utilisé un jersey noir, acheté il y a longtemps, de piètre qualité mais sauvé par un joli biais liberty .

Trop top noirTrop top noirTrop top noirTrop top noir

 

Cabas estival

DSC_2439

Un paréo, un bouquin, une bière euh… non en fait des compotes à boire, un seau, des coquillages, 1kg de sable introduit par inadvertance : oui le cabas d’été c’est pratique pour emporter plein de choses indispensables ! Celui-là je l’ai fait pour l’anniversaire d’une amie.  Le tissu liberty est assez fin bien que doublé avec un coton plus épais, j’imagine qu’il peut manquer de solidité avec le temps si on lui mène la vie dure. Pour les moins soigneux, on peut privilégier le lin, voire de la toile enduite pour l’extérieur résistante à tout épreuve. Le patron est issu du livre « ma petite couture ».

DSC_2449

DSC_2442 DSC_2441

DSC_2450

DSC_2445

Une housse pour la tablette

DSC_0149

Nous sommes en Amérique du sud !

Cela fait plusieurs mois que nous preparons ce voyage. Apres avoir résolu les problèmes de quel sac/poussette/porte-bébé/lit de voyage il fallait prendre, j’ai commencé à penser aux détails. Je me suis rendue compte que nous n’avions pas de housse pour la tablette.

Je me suis donc vite mise à la tâche. J’ai improvisé en prenant simplement les mesures de la tablette, doublé le tissu pour insérer du molleton, et créé un rabat avec pression. Pour le tissu, j’avais un velour imprimé, très fin (ramené directement de la boutique Liberty of London, la vraie!! lors d’un précédent voyage) trop petit pour un vêtement, parfait pour la housse ! Finalement, je suis assez contente du rendu ! Je pourrai éventuellement faire un tuto détaillé plus tard. En attendant voilá ce que cela donne.

DSC_0152

 

DSC_0154

La ceinture OBI

DSC_0081

En étant maman, on a tendance à se laisser de côté.  En ce qui me concerne par exemple, si je pars faire du shopping pour renflouer ma garde-robe, finalement je reviens toujours avec plus de fringues pour ma fille que pour moi. Et c’est pareil pour tout. Alors même si en couture il faut dire que c’est aussi pour une question de facilité, il est tout de même temps de profiter de ces nouvelles compétences.

Me voilà donc lancée dans les accessoires féminins ! Cette ceinture d’inspiration japonaise (le obi étant utilisé pour fermer les kimonos) n’était pas très compliqué, et donc parfaite pour commencer !

DSC_0088

DSC_0089   DSC_0098

J’ai pioché quelques idées sur internet mais j’ai surtout improvisé. Pour les mesures, on peut modifier à souhait,  largeur de ceinture, longueur des lacets…en fonction des goûts et des humeurs. Voilà celles que j’ai utilisées :

obi copie 2

Pour la longueur totale le mieux reste de prendre son tour de taille pour avoir une ceinture bien ajustée. Une autre option consiste aussi à coudre des boutonnières aux extrémités afin de pouvoir y passer les lacets à la manière d’un cache-cœur.

Enfin, il faut ajouter un entoilage (j’ai utilisé le vlieseline H250 thermocollant) qui permet de rigidifier la ceinture.

DSC_0087

Bavoirs personnalisés

DSC_0197

Avant de me lancer dans la conception de petits vêtements, j’ai commencé par créer des bavoirs personnalisés pour les nouveau nés de mes proches. C’est ce que j’ai fait tant que les prénoms ne dépassaient pas 5 lettres, après j’ai trouvé d’autres idées…

J’ai  souvent utilisé du temps du tissu liberty, acheté ici notamment, pour les lettres du prénom de l’enfant et l’arrière du bavoir, associé à du tissu éponge – n’oublions pas sa fonction –

J’ai cherché des jolies polices sur word (ou n’importe quel logiciel de traitement de texte) que j’ai imprimé  j’ai décalqué directement sur l’écran à la bonne taille. J’ai découpé chaque lettre de mon papier calque, et je les ai reportée sur le tissu. Puis j’ai coupé le tissu, placé les lettres sur mon tissu éponge et cousu tous les contours (avec un zigzag plus ou moins large selon l’humeur).

Peut-être existe-t-il des solutions plus simples, à vrai dire je n’ai pas cherché mais j’ai obtenue ce que je voulais !

DSC_0199 DSC_0198

DSC_0664 copie

DSC_0668 copie

DSC_0568

DSC_0588

cadeau de naissance : le bloomer et le béguin

DSC_0246

Voilà un petit assorti confectionné pour une amie nouvellement maman. Ça ne fait pas tellement longtemps que je couds et je suis contente  de pouvoir enfin avoir une pièce montrable !  J’ai eu envie de commencer à coudre quand j’étais enceinte, mais finalement à part le tour de lit, et quelques bavoirs, je n’ai jamais pris le temps de faire plus…

Après avoir essayé quelques réalisations avec des patrons gratuits sur internet, je me suis décidée à acheter les intemporels pour bébé et pour enfants. J’ai donc de quoi faire ! Mais surtout cela me paraît plus simple d’avoir directement et simplement le patron et les explications sous les yeux. J’ai commencé une robe chasuble pour Alice, qui est cependant en stand by, tant que je ne maîtrise pas les boutonnières. J’espère cela dit, pouvoir la montrer bientôt. Pour le moment, je vous expose plutôt mon bloomer classique et mon béguin, à l’ancienne et tellement mignon. Petit plus, le béguin est réversible ! J’ai utilisé un tissu liberty, et un lin rose pâle.

Pour ne rien rater, les voilà sous tous les angles !

DSC_0278

DSC_0280

DSC_0284                   DSC_0285

DSC_0276

DSC_0292