Tour de lit : les maisons modulables en Nani Iro

Tour de lit

Le tour de lit, c’est ce qui m’a donné envie de commencer la couture. C’est ma première réalisation, à l’époque pour le lit d’Alice. D’autant qu’elle dormait dans un vieux lit en fer forgé chiné dans un vide grenier, et que sans barrière de tissu elle passait directement au travers. (L’article est visible en cliquant ici).

Abel a pris la suite et dort actuellement dedans, façon banquette (un côté pouvant se rabattre) accolé au lit parental (ce qui est très pratique pour un cododo sans danger!). Cela dit, dès que ce bel enfant dormira plus de 4h continue, il ira illico dans sa chambre où se trouve un lit plus moderne, acheté pour Alice lorsque le premier ne me paraissait plus assez sécurisant. Je n’avais pas pris le temps de confectionner un tour de lit, il lui en fallait un !

J’ai choisi de réaliser des coussins modulables, comme on en voit dans le commerce en forme de maisonnettes, permettant de changer la configuration au gré de ses envies. Elles sont souvent très colorées avec un mélange de tissu à motifs voire textures différents. Je trouve que c’est un exercice très délicat que d’assembler plus de 3 motifs ensemble pour avoir un rendu satisfaisant. N’ayant pas voulu m’y risquer, j’ai préféré garder une unicité avec l’utilisation d’un seul tissu pour l’ensemble des 6 maisons, mais pas n’importe lequel ! J’ai choisi un beau tissu double gaze Nani Iro qui, je trouve, associe classe et originalité ! Acheté sur MondaysMilk, une boutique en ligne hollandaise trouvée un peu au hasard, dont je suis très contente et que je recommande notamment pour les fans de tissus japonais.

Pour revenir à nos moutons, ou plutôt à nos maisons, j’ai donc choisi de les distinguer par leur toit, leurs fenêtres et leur porte. Je ne me suis pas simplifiée la tâche en associant couture, broderie et tricot ! Mais finalement j’en ai quand même vu le bout. Petit regret concernant les attaches de rubans rouges qui auraient méritées quelques centimètres supplémentaires. Je suis quand même contente du résultat, et je suis prête à passer ennnfin à un nouveau projet !

Tour de litTour de lit modulableTour de litTour de litTour de litTour de lit 3Tour de lit

On peut imaginer que cela lui plaît !

Mars-Avril autour de la planète

Le thème d’activités du mois de mars était axé sur la planète Terre. Avec la naissance d’Abel, il faut dire que le quotidien a été chamboulé, et trouver du temps a été plus compliqué. Les activités se sont donc étalées sur avril, et ont été peu nombreuses. Le sujet étant bien vaste, j’ai eu du mal à savoir par où commencer et comment aborder les choses. L’approche a finalement été très globale sur un fond d’écologie.

Comme à chaque fois plusieurs livres nous ont accompagnés. Il y a eu :

Livres thème planète

« Chaude la planète » (Sandrine Dumas Roy, les éditions du Ricochet) une chouette histoire pour introduire le réchauffement climatique de manière accessible aux enfants.

« El meu mon »(Emanuela Bussolati, Plaza Joven ediciones) un livre en catalan récupéré de ma belle-sœur qui aborde le thème de la planète de manière générale.

« L’écologie » (Édition Milan) qui répond à des questions telles que : Pourquoi ne faut-il pas gaspiller l’eau ? Il est conseillé à partir de 6 ans, j’adapte en effet légèrement le texte pour que ce soit plus compréhensible pour Alice.

« Bon voyage petite goutte » (Anne Crauzas, édition MeMo) est de loin mon préféré. Il retrace le cycle de l’eau, de la goutte à l’océan en passant par le cristal de neige. Très simple et très joli.

Comme activité plus manuelle, Alice a réalisé un globe terrestre en papier mâché. (Activité bien dans le thème puisque écologique avec le recyclage du papier et la colle à base d’eau et de farine). Elle a peint les océans et a collé les continents ensuite.

Papier maché TerrePapier maché Terre 2DSC_4900Papier maché Continent 2

Enfin, la notion d’écosystème m’a paru essentielle à aborder bien que complexe pour son âge. L’idée était simplement d’expliquer l’existence d’interactions entre un milieu et des êtres vivants ainsi que de souligner l’importance de ne pas les perturber. Nous avons pour cela fait des posters de quelques milieux de vie différents. J’ai choisi un peu au hasard la forêt, la banquise, l’océan et le désert. J’ai fait une sélection d’images sur internet puis Alice s’est amusée à retrouver les éléments appartenant à chaque milieu, les a découpés et enfin collés pour former les posters.

Poster écosystèmePoster écosystèmePoster écosystème

Ce thème trop global pourrait être le fil conducteur d’une année entière…! Je vais essayer de choisir des sujets plus précis, de manière à pouvoir approfondir. Ainsi, le mois de mai sera autour des fruits. Et de mon côté, je compte bien trouver du temps pour coudre à nouveau les 1001 projets que j’ai en tête !

Linge de toilette pour Maud

DSC_4430

Ce petit assorti est un cadeau de naissance que j’ai fait pour un couple d’ami. Il est composé d’un tapis à langer nomade, d’un gant de toilette, et d’un bavoir, le tout rangé dans un pochon sur lequel j’ai brodé le prénom du bébé.

Pochon cadeau

Réalisation :

* Pour le tapis à langer nomade, j’ai consulté plusieurs blogs et sites de vente pour connaître les différents modèles existants, et je me suis fait un mélange de ce qui me paraissait bien pour avoir ma propre version. Il se plie en trois et se ferme à l’aide de boutons pressions. Il y a une double épaisseur de tissu nid d’abeille pour une meilleure absorption en cas d’accident mais aussi pour plus de confort ! Il  comporte une grande poche centrale, et deux latérales.

Tapis à langer nomade 1Tapis à langer nomade 2Tapis à langer nomade 3Tapis à langer nomade 4Tapis à langer nomade 5

* Pour le bavoir, j’ai utilisé un patron du livre « ma petite couture ». J’ai utilisé un bouton pression plutôt qu’un scratch.

Bavoir bébéBavoir

* Pour le gant, rien de plus simple, je n’ai eu qu’à mesurer un exemplaire dans mon placard.

Gant bébé

* Enfin, le pochon a été fait sur mesure pour que l’ensemble s’insère facilement. Il y a différentes techniques pour les faire, et des tonnes de tutos sur internet…

Pochon rubanPochon brodé

Si cet ensemble vous a plu, je peux en réaliser sur commande  avec le tissu de votre choix  !

Gilet au tricot

DSC_4240

Après un premier débardeur au tricot, j’ai continué mon apprentissage avec ce petit gilet. Toujours au point mousse histoire de ne pas trop me compliquer la tâche encore. J’ai fait le modèle N°69 du magazine Idéal N° 14 hors série. Cependant avec une laine de qualité moyenne, et le style ultra basique du modèle, je n’étais pas super contente du rendu. J’ai donc ajouté un biais de tissu tout autour pour lui donner plus de tenue et j’ai fait un mini pompon pour cacher le bouton pression. Avec un biais liberty, ca aurait été le top mais ne sachant pas si c’est une fille ou un garçon, j’ai misé sur la neutralité ! Cela a été l’occasion aussi de m’entraîner à poser des biais en angle ce dont je n’ai pas l’habitude. Il y a un tuto très clair sur ce blog. Sinon, je n’ai pas rencontré de difficulté majeur, en même temps je pense bien qu’il n’y a pas plus simple en tricot !

DSC_4241DSC_4246DSC_4245

DSC_4242

Février autour du corps humain

Après un mois de janvier « artistique », ce mois de février était plus « scientifique ». Le thème du corps humain s’est imposé de lui-même. J’ai échangé un cadeau de noël reçu en doublon par un livre un peu cher que je n’aurai probablement pas acheté de moi-même. Certes pas donné,  « Le grand livre animé du corps humain » a eu, et a toujours, un succès fou. Il est super bien fait et je le recommande largement. Elle ne s’en lasse pas et le consulte entre une et dix fois par jour depuis plus d’un mois !

DSC_4225

Ainsi passionnée par le corps humain, j’ai naturellement choisi des activités autour de ce thème. Le livre est bien complet, adapté pour son âge (mais aussi instructif pour les plus grands) et nous a servi de support tout au long du mois.

J’ai également imprimé des planches téléchargées via un blog (que je ne retrouve plus), qui reprennent les grandes parties du corps. Elle les connaissait déjà globalement, mais c’était l’occasion de supprimer quelques hésitations persistantes (cheville/poignet/…) Traînant au salon, elle les consulte d’elle-même quand elle veut.

Nous avons également fait une session pâte à sel. J’ai imprimé des parties de squelettes, et on a  reconstitué les os par dessus les images. Elle a également fait des bonhommes qui reste dans le thème du corps humain et puis on a terminé hors sujet avec des emportes pièces en forme de lune/étoile/guitare…

DSC_4041DSC_4046DSC_4050DSC_4051DSC_4054

Enfin l’activité principale de ce mois-ci était la reconstitution du corps humain à taille plus ou mois réelle sous forme de poster. J’ai fait le contour de son corps sur un grand rouleau de papier craft, et elle a placé les différents organes à leur place à l’aide de papiers, laine, pailles, plastique… Cela nous a occupé plusieurs après-midis. Ce qui a été difficile pour moi, c’était de la laisser faire sans intervenir, le poster ne ressemblant pas d’un point de vue esthétique à ce que j’imaginais. Mais l’objectif était bien qu’elle scotche, découpe, colle, place les éléments, seule, en s’amusant sans que je le fasse à sa place pour le rendre plus « beau » à mon goût. Vraiment ludique, cette activité permet d’associer totalement amusement et apprentissage. Ce qu’elle a préféré, c’est remplir les poumons en soufflant dans la paille…

DSC_4127DSC_4130DSC_4132DSC_4196DSC_4201DSC_4208DSC_4204

Le mois de février est terminé et elle continue toujours de poser beaucoup de questions sur le corps humain et son fonctionnement…Et l’intègre d’ailleurs elle même dans ses productions. Voici le cerveau selon Alice :

DSC_4058

Cela correspond assez aux représentations qu’elle a vu dans les bouquins, mais j’en ai profité pour lui dire qu’en vrai le cerveau n’est pas si coloré… !!

Il y aura toujours de quoi approfondir sur ce thème mais je ne vais pas encore la lancer dans des études de médecine, alors on passe à autre chose, et ce mois-ci sera axé sur la planète (en danger) !

Couverture papillon

DSC_4167

J’ai fait cette couverture en forme de papillon il y a plusieurs mois, laissant les finitions en attente par procrastination… Il faut dire que j’ai utilisé un patron pour la forme globale mais j’ai tout à fait improvisé quant à sa réalisation. En effet, le modèle vient du livre « collection enfants 15 modèles à coudre », qui n’est vraiment pas terrible comme je l’avais déjà dit dans un article précédent, et j’ai donc préféré ne pas suivre leurs explications.

J’ai utilisé un tissu douillette pour l’intérieur, tellement doux, mais tellement agaçant à coudre  ! Il glisse/bouge quand on pique et met des peluches partout, mais on est prête à tout pour le confort de bébé… L’extérieur est un coton de mondial tissu. J’ai ajouté un biais tout au tour contrairement au modèle du livre. Il y a également un élastique inséré dans la capuche pour plus de tenue. En ce qui concerne l’attache de la couverture, cela m’a valu une longue réflexion. Il n’était pas question de mettre les énormes bandes de scratchs comme proposé dans le bouquin. J’ai d’abord pensé à des petites nouettes mais j’ai finalement opté pour des aimants pour textiles (trouvé uniquement sur le site créavéa ?!) que j’attends dans ma boîte aux lettres avec impatience. Ils ne sont donc pas encore en place, mais seront très bientôt insérés dans la couverture aux extrémités des ailes du papillon, pour une attache facile et invisible. Le livre propose deux tailles. Le bambin devant naître en avril, j’ai fait le grand modèle de manière à pouvoir réutiliser la couverture à l’automne prochain.

DSC_4160

DSC_4172DSC_4178DSC_4158DSC_4161