Mai autour des fruits

Pour le mois de mai, j’avais choisi le thème des fruits comme support pour proposer des activités à Alice. Clairement je ne trouve plus beaucoup le temps d’imaginer, préparer et lui proposer des jeux. J’avais oublié à quel point les bébés prennent tout notre temps ! Mais  en m’imposant ces thèmes chaque mois, cela m’aide à lui accorder régulièrement des moments rien qu’avec elle, même si au total on fait moins de chose c’est certain.

Cette fois il n’y a qu’un livre qui nous a accompagné. Il s’agit de « inventaire illustré des fruits et légumes  » (de Virginie Aladjidi et Emmanuelle Tchoukriel chez Albin Michel jeunesse). Il est parfait pour aborder le sujet avec de belles illustrations. Mais il est quand même un peu léger quant aux descriptions. Il faut donc trouver un autre support si l’on souhaite approfondir.

Activité fruitActivité fruit

Nous sommes allés acheter ensemble des fruits variés (de saison, hors saison, exotiques…) pour des dégustations classiques et des dégustations à l’aveugle. C’était rigolo de constater qu’elle n’avait plus d’appréhension à goûter lorsqu’elle avait les yeux bander ! (Ce qui serait bien l’inverse chez nous l’adulte). L’envie de deviner le fruit qu’elle avait dans les mains était bien plus fort. L’occasion ne s’est pas présentée mais j’aurais bien aimé proposer le jeu avec une petite copine. Par le toucher et/ou le goût, la première qui devine le fruit a gagné…

Activité fruitActivité fruitActivité fruitActivité fruit

Parfois c’est Alice qui suggère des jeux : « Et si on dessinait les fruits qu’il y a dans le livre ». J’adore ce genre de proposition !

Activité fruitActivité fruit

Oui,  si vous êtes attentifs, vous avez vu que ce sont des légumes qu’elle dessine. Mais bon je ne la coupe pas dans un si bon élan, surtout quand la citrouille se transforme en maison !

Pour finir, j’ai fait une petite sélection d’images de fruits, de pépins, noyaux, d’arbres…qu’Alice a découpées, regroupées et collées sur son cahier.

Activités fruitsActivité fruitActivité fruit

Le mois de juin est déjà entamé, et je ne lui ai encore rien proposé ! Entre le bébé, la reprise imminente du travail, les sorties extérieures pour profiter du beau temps….je ne sais pas encore quand je trouverai un moment. J’ai quand même mon thème, ce mois-ci nous jouerons avec l’eau !

Janvier autour de Frida Kahlo

DSC_3721

Le mois de janvier vient de s’achever et avec lui le premier thème de l’année : Frida Kahlo. Je vous en parlais il y a peu (article : activités enfants), il s’agit de proposer des activités manuelles/cognitives en s’inspirant de la thématique choisie.  Je vous présente donc ce que nous avons fait ces dernières semaines !

Pour commencer, se sont ajoutés à sa bibliothèque, deux contes autour de l’histoire de Frida Kahlo.

« La poupée cassée » retrace en quelques sortes son enfance, marquée par une santé fragile. Je trouve qu’il permet de comprendre comment elle a pu se forger sa personnalité. « Frida et Diego au pays des squelettes » est moins informatif quant à sa propre histoire, mais les illustrations sont superbes, et il m’a permis d’ouvrir le thème sur le Mexique en général et entres autres la fête des morts.

 Dans cette idée là, je lui ai proposé de colorier/pailleter les fameux crânes mexicains. J’en ai aussi profité pour parler de manière plus globale des os et du squelette.

Plus ancrée dans le thème initial, la coiffure florale unique de Frida Kahlo a été abordée par une activité de collage. J’ai préparé quelques fleurs en papiers à disposer sur un portrait imprimé. C’était l’occasion entres autres de découvrir certaines fleurs, mais je dois dire qu’Alice s’est vite lassée, et a préféré la décorer d’un beau rouge à lèvre bleu….

Enfin, j’ai pu la familiariser avec ses peintures, scrupuleusement choisies (certaines n’étant clairement pas adaptées à une enfant de 3 ans) en fabriquant un memory. J’ai simplement imprimé en double 9 peintures sélectionnées sur ce site, que j’ai ensuite découpées et plastifiées.

 

J’ai conservé les dessins et collages dans son cahier d’archivages qu’elle avait préalablement décoré. J’aurai aimé proposer des activités « cuisines » ou « géographiques » en suivant ce thème mais un mois autour de Frida est tout de même suffisant, je commençais à saturer. Il était temps aussi de passer à autre chose pour Alice qui me raconte maintenant que Frida Kahlo est sa copine…  Pour février, le thème que j’ai choisi est bien plus commun, mais tout aussi intéressant. Nous parlerons du corps humain qui la passionne en ce moment !

Petit tricot pour Grande nouvelle

DSC_3728Me voilà lancée dans une nouvelle activité, qui n’arrive pas tout à fait par hasard. Ce premier petit tricot, parsemé d’imperfections de débutante ne peut pas faire l’objet d’un cadeau. Cela tombe bien, ce n’était pas prévu pour ! J’ai réalisé ce débardeur de printemps pour moi, ou plutôt pour le baby qui doit naître en avril. Je me suis mise à la couture quand j’étais enceinte d’Alice, cette fois c’est le tricot. Je crois que l’état de grossesse me rend créative !

Cet ouvrage devrait être le premier d’une longue série. C’est tellement plaisant de pouvoir être « actif », fabriquer quelque chose, tout en étant affalée dans son canapé, au coin du feu.

J’ai fait le modèle 64 du magazine Ideal N°14 hors série. Les boutons sont de la boutique petit pan. Pour la laine c’est une pelote qu’il me restait (utilisée initialement pour faire des pompons). D’ailleurs je n’en n’ai pas eu assez et j’ai dû compléter avec une autre un peu différente. Mais bon on fera comme si on ne voyait rien pour cette fois !

DSC_3725DSC_3723

Merci maman pour ces cours particuliers 😉

Activités enfants : un thème mensuel !

Tous les weekends j’essaie de trouver des activités ludiques à proposer à Alice. Elle a une grande soif d’apprendre, comme tous les enfants de cet âge là j’imagine. Et c’est un régal de l’encourager, de l’observer dans ses découvertes et la voir grandir. Je ne manque pas d’inspiration, il y a beaucoup de blogs ou sites qui donnent des idées.

Ceci dit j’ai eu envie d’avoir un fil conducteur pour ne pas trop me disperser. Pour 2016, j’ai donc prévu de choisir un thème mensuel à partir duquel je pourrai décliner toutes sortes d’activités habituelles telles que dessins, collages, découpages, lectures…ou plus innovantes. J’ai aussi prévu un cahier dans lequel nous archiverons ses travaux.

Le choix du thème du mois de janvier s’est fait tout seul pendant qu’elle me racontait sa journée d’école et me parlait d’une copine de classe, Frida. J’ai spontanément évoqué l’existence d’une incroyable femme se nommant également Frida, Frida Kahlo. Même si l’essentiel de son histoire n’est pas accessible à une enfant de 3 ans, c’est un support très inspirant. J’ai découvert le Mexique a tout juste 19 ans, j’ai adoré, et cela a renforcé mon goût pour les voyages. Ce thème de janvier est peut-être davantage pour moi que pour elle, mais quelle importance tant qu’elle s’amuse !

A la fin du mois, je ferai un article regroupant toutes les activités qu’elle a pu réaliser sur ce thème. En attendant, voilà ce par quoi nous avions simplement commencé, la décoration du cahier prévu pour l’archivage ! De la peinture, des paillettes et des petits doigts ont suffit.

 

Pour retrouver le tuto du tablier qu’Alice porte, c’est ici !

 

 

 

1/52 Morning

morning

Les fêtes de fin d’année ont malheureusement été éprouvantes pour moi et mon entourage, marquées par la tristesse et l’inquiétude. J’accueille donc à présent cette nouvelle année 2016 comme un tremplin afin de retrouver un peu de sérénité.

J’avais en tête de rajouter une catégorie d’article au blog en postant une photo par semaine tout au long de l’année. Et puis je suis tombée sur le blog de yellow cat et le projet photo qu’elle propose : une photo par semaine suivant un thème pré-défini. Je n’avais pas encore déterminé de fil conducteur pour ma catégorie d’article, c’est exactement ce qu’il me fallait !

Voilà donc ma première participation sur le thème proposé « morning ». Je ne rêve jamais autant de ma couette que le matin, le moment où l’on doit difficilement la quitter…

Sapin en tulle !

DSC_3353L’année dernière nous avons passé noël au dessus de l’atlantique. Nous avons choisi le 24 décembre pour notre retour de voyage après 6 semaines passées en Amérique du sud. Pas de sapin, pas de déco, pas de cadeau…et c’était plutôt voulu. Nous avons des sentiments partagés avec le souhait d’éviter les mensonges qui nourrissent cette fête commerciale,  sans pour autant  priver Alice de cette soi-disant magie.

Nous ne pouvons prévoir d’être en avion tous les 24 décembre…et maintenant qu’elle grandit et comprend davantage, nous devons bien nous positionner.  Nous avons donc choisi de ne pas alimenter la légende de Noël, c’est elle qui nous raconte ce qu’elle apprend à l’école : « Le père noël va venir quand il va neiger  » (Étant dans le sud de la France, elle peut toujours attendre!). Nous n’abordons pas le thème spontanément mais répondons bien-sûr à ses questions. Et puis nous nous retrouverons en famille, et nous ouvrirons les cadeaux comme tout le monde au pied du sapin, en tulle !

Oui j’avais déjà expérimenté un sapin original il y a deux ans, mais le résultat ne m’a pas plu à 100%. En farfouillant sur pinterest, j’ai cette fois trouvé mon sapin de rêve ! Le blog est en grec, mais avec les images, aucun souci pour comprendre.

Autant le dire de suite, il faut du temps, du temps de la patience et du temps ! Après tout dépend du format que l’on souhaite, cela peut-être bien plus rapide. Mais en ce qui me concerne j’ai misé sur un sapin de 1m30 et là ce n’est pas une mince affaire : 15 mètres de tulle (tissu price), 1m50 de grillage en magasin de bricolage, et une quinzaine de soirées !

Pour agrémenter le tout j’ai :

  • Ajouter des bougies couleur cuivre (chez casa)
  • Fabriquer une étoile lumineuse. (J’ai bien suivi les étapes, mais je n’ai pas encore compris pourquoi elle manque de rigidité)
  • Découper quelques étoiles en feutrine
  • Cousu quelques étoiles en tissu
  • Et enfin j’en ai vu le bout

DSC_3343

DSC_3352

DSC_3370

DSC_3357

DSC_3349

DSC_3347

Sans oublier d’insérer une guirlande lumineuse (80 leds) à l’intérieur du sapin !

DSC_3363

Fabriquer un semainier

DSC_3232

Quand je vous ai présenté le cartable cousu pour Alice, j’ai parlé de cette super rentrée à l’école qu’elle a passé. Malheureusement les bonnes nouvelles n’ont pas duré. Quelques jours plus tard, quand c’était l’heure de partir elle répondait d’un ton blasé « encoore ? ». Et là on pensait très fort, « oui pour au moins les 15 prochaines années ! » Je crois donc qu’elle n’avait pas compris le côté récurrent du système. Bref, comme des milliers d’enfants, je dois accepter l’idée qu’elle n’aime pas l’école !

J’ai pensé qu’il fallait l’aider à se repérer dans le temps pour faciliter les départs à l’école, les couchers, le déroulement des journées… (Oui c’est une histoire sans fin : Après le repas du soir, on se couche, et après le dodo on va à l’école donc selon la logique d’un enfant de 3 ans : pas de repas = pas de dodo = pas d’école = on devient fou….gestion du comportement terriblement difficile !)

Je suis donc partie sur un semainier que l’on a fabriqué ensemble. Il s’agit d’une carte pour chaque jour de la semaine avec des motifs différents pour bien les reconnaître, et des PAILLETTES les jours où il n’y a pas école.

DSC_3250Je les ai plastifiées de manière à ce qu’elles soient plus rigide et tiennent dans le temps et puis je les ai suspendues sur un cordon. Alice a ensuite peint des pinces à linges en bois en associant une couleur à chaque personne de notre entourage. Elle a bien-sûr choisi le rose pour celle qui la représente. A partir de là les pinces à linge se déplacent tous les jours de cartes en cartes. Papa/Maman/Alice sont toujours ensemble sur le semainier, et puis on rajoute ponctuellement les taties/mamies/…les jours où on doit se voir.

DSC_3234DSC_3236DSC_3238

Alice s’amuse beaucoup à déplacer les pinces à linge. De cette manière elle a quelques repères, et arrive mieux à se rendre compte du temps qui défile. Elle peut voir qu’une, ou maximum deux cartes plus loin, il y a des paillettes donc pas d’école, le temps est délimité, il passe plus vite. Ce n’est pas une recette miracle, mais on prend tout ce qu’il y a de bon à prendre dans ces situations !